Publié le

Gautama le Bouddha de l’éveille

Gautama Siddharta, le Bouddha de l’éveille

Gautama Siddharta fut un prince qui renonça à son trône pour partir à la recherche de la vérité. Il a mené une vie méditative, était assis sous un arbre, voilà 2 500 ans, et accéda à la connaissance de ce qui est à l’origine de toute souffrance dans le monde. Depuis, il est devenu le Bouddha et sa philosophie devint l’une des grandes philosophies du monde.

Le nom même de Bouddha veut dire : «L’éveillé, l’Illuminé». L’histoire des 80 années de sa vie sur la Terre constitue un modèle unique dans l’histoire de l’Humanité d’une personne parvenue, à partir de ses propres forces et sans aide divine, à se libérer de toute souffrance et de toute culpabilité. Tout, absolument tout dans sa vie a une profonde signification. L’enseignement de Bouddha est l’un des plus anciens enseignements de libération dont nous connaissions le fondateur et qui continue d’inspirer des millions de disciples aujourd’hui encore. Il s’agit là du chemin de l’autoréalisation qui conduit au détachement non pas pour se désolidariser du monde, mais pour continuer à exister en son sein. Le Bouddha fut celui qui a transformé le Yoga, un exercice de méditation comme ascèse réductrice visant à se détourner du monde, en un exercice pratique consistant à assumer le monde.

Gautama Bouddha a bien insisté sur le fait qu’il n’était ni un dieu, ni le messager d’un dieu et que l’illumination n’était pas le résultat d’un processus ou d’un agent surnaturel, mais plutôt le résultat d’une attention particulière à la nature de l’esprit humain, et qu’elle pourrait être redécouverte par n’importe qui pour son propre profit.

Après que le bouddhisme ait fini par conquérir une certaine audience en Europe, nous utilisons nous aussi l’image du bouddha en train de méditer comme symbole de la sagesse absolue.

Les différentes figures et représentations disponibles correspondent à la grande diversité des formes menant à l’illumination, on peut les poser ou les accrocher.

Utilisation Feng Shui :

  • Pour un coin d’une pièce consacrée à la méditation ou pour un autel, comme symbole de la sagesse intérieure et de la recherche de soi
  • Comme expression d’un but de vie et pour le sens de la vie

Domaine Pa Kua :

  • Connaissance
  • Renommée

Devise Feng Shui :

  • je me relie avec la «sagesse» ou la «perfection» et me repose à l’intérieur de moi.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *